La rentrée scolaire, sans le retour des microbes

Image de lavage de mains pour éliminer les germes

Les journées d’été sans souci tirent déjà à leur fin et une nouvelle année scolaire se pointe à l’horizon. Chaque année, septembre annonce le retour de la routine et l’arrivée de nouveaux cours, de nouveaux professeurs et de nouveaux amis. Malheureusement, toutes ces nouveautés pour votre enfant s’accompagnent d’une ribambelle de nouveaux microbes et de nouvelles bactéries.

Vous avez beau amorcer l’année scolaire avec la ferme intention de faire la guerre au rhume et à la grippe, il suffit qu’un enfant atteint d’une infection respiratoire éternue sur ses amis ou partage sa collation sans se laver les mains pour ouvrir toute grande la porte de la salle de classe et celle de votre maison aux microbes.

Ne vous laissez toutefois pas décourager par cette ombre au tableau; la rentrée scolaire ne signifie pas nécessairement une profusion de journées de maladie pour votre enfant. La clé pour garder votre enfant en santé sur les bancs d’école plutôt que malade à la maison? La prévention.

Faites la promotion d’un bon lavage des mains

Aussi simple que cela puisse paraître, le lavage des mains est réellement une partie essentielle de la prévention du rhume et de la grippe. Apprenez à votre enfant à bien se laver les mains dans l’eau chaude savonneuse avant les repas, après être allé aux toilettes et lorsqu’il revient à la maison après l’école ou une autre activité. Un bon lavage des mains devrait durer au moins 20 secondes, soit à peu près le temps qu’il faut pour chanter la chanson « Bonne fête ». N’oubliez pas de jeter un coup d’œil aux techniques de lavage des mains de votre enfant de temps en temps pour vérifier s’il s’y prend bien.

Selon la Dre Athena Kourtis, spécialiste des maladies pédiatriques et professeure agrégée en pédiatrie à l’Emory University School of Medicine d’Atlanta, en Géorgie, le désinfectant pour les mains est aussi une solution de rechange efficace au lavage des mains. Elle suggère d’en avoir avec soi pour s’en servir quand on va chercher son enfant à l’école, dans une fête ou chez des amis et en sortant d’un magasin ou d’un lieu public comme un musée ou un zoo.

Quand votre enfant a les mains sales, rappelez-lui de ne pas toucher ses yeux, son nez, ni sa bouche pour éviter d’attraper des microbes. Montrez-lui à tousser et à éternuer à l’intérieur de son coude plutôt que dans ses mains s’il n’a pas de mouchoir, et encouragez-le à jeter ses mouchoirs souillés à la poubelle sans attendre.

Les enfants ne devraient pas partager leurs repas et leurs collations, mais nous savons tous que c’est inévitable. La meilleure solution reste de montrer à votre enfant comment goûter à une collation de façon sécuritaire (en coupant en morceaux une partie qui n’a pas encore été touchée ou en transvidant les liquides dans un autre verre propre).

Partez en croisade contre la malpropreté

Vous pouvez aussi vous informer auprès de l’école de votre enfant au sujet des mesures d’hygiène et antibactériennes en place. Proposez d’apporter des mouchoirs, du savon antibactérien et du désinfectant pour les mains ou des linguettes désinfectantes qui seraient toujours accessibles pour aider à réduire au minimum la propagation de microbes dans les classes. Dans son livre Keeping your Child Healthy in a Germ-Filled World (garder son enfant en santé dans un monde rempli de microbes), la Dre Kourtis mentionne de nombreuses études faites dans des garderies qui montrent qu’une meilleure hygiène aide à éviter la fréquence des infections.

Selon elle, il arrive que les parents pensent que des symptômes des voies respiratoires supérieures sont des allergies, alors qu’ils sont en fait des signes d’une infection ou d’un rhume. Lorsque votre enfant est malade, il est utile de le garder à la maison, mais cette méthode n’est pas infaillible. « Les enfants peuvent être contagieux une à deux journées avant le début de la fièvre et des autres symptômes », explique-t-elle. C’est pourquoi il vaut mieux être en mode « défense » pour protéger son enfant des microbes qu’il pourrait attraper, ajoute-t-elle.

Vous pouvez utiliser une solution saline de source naturelle pour nettoyer les voies nasales de votre enfant et déloger l’excédent de mucus dans le nez causé par le rhume. Vous contribuez ainsi à prévenir et réduire la durée des symptômes nasaux du rhume et à éviter que la situation dégénère en sinusite, en grippe ou en infection virale.

Il est aussi important de faire régulièrement le bilan de santé de votre enfant pour veiller à ce qu’il ait tous les vaccins dont il a besoin. « Les vaccins sont l’un des meilleurs exemples de l’efficacité de la prévention. Ils ont permis d’éviter des millions de morts et de handicaps partout sur la planète », soutient la Dre Kourtis.

Finalement, assurez-vous que votre enfant mange beaucoup de fruits et de légumes, fait assez d’exercice et dort suffisamment. Comme les enfants prennent souvent l’habitude de se coucher tard et de faire la grâce matinée pendant les vacances d’été, les spécialistes du sommeil recommandent que vous commenciez graduellement à imposer à votre enfant qu’il se couche plus tôt plusieurs semaines avant la rentrée scolaire.

Avec suffisamment de sommeil, une bonne alimentation et un mode de vie actif, votre enfant aura un système immunitaire plus fort pour combattre les maladies avant qu’elles ne se manifestent. Vous aurez ainsi l’esprit en paix, sachant que vous tenez votre enfant loin des microbes.