Bannière de dauphin Bannière de dauphin

Santé des bébés et des enfants

Bon nombre de nouvelles mamans admettent se sentir nerveuses à l’idée de retourner...

Bon nombre de nouvelles mamans admettent se sentir nerveuses à l’idée de retourner...

Bon nombre de nouvelles mamans admettent se sentir nerveuses à l’idée de retourner au travail. Même si vous vous sentez tiraillée à la perspective de laisser votre bébé pour reprendre un emploi rémunéré, rappelez-vous que cette nouvelle phase riche de stimulations sociales et d’apprentissages profitera aussi à votre enfant.

Pour atténuer l’anxiété du retour au travail, il est essentiel de bénéficier d’une bonne équipe de soutien. Étape indispensable : trouver un service de garde qui vous inspire confiance. Mieux vaut vous y prendre tôt et emmener votre enfant au moment de rencontrer les candidats potentiels, de manière à observer si le courant passe bien. Une fois que vous aurez trouvé le bon endroit, envisagez d’y emmener votre enfant quelques semaines avant de réintégrer votre poste afin d’adoucir la transition vers ce nouvel environnement. Si ce n’est pas possible, la fréquentation d’une halte-garderie locale pourra aider votre bébé à s’acclimater à de nouveaux milieux. Vous pouvez vous renseigner sur les services gratuits de halte-garderie, comme lescentres de développement de la petite enfance de l’Ontario, dans les sites Web des gouvernements provinciaux ou des organismes communautaires.

Restez en contact.

Le fait d’établir d’emblée un bon système de communication avec votre service de garde vous aidera à maintenir le lien pendant vos journées de travail. Un appel à l’heure du midi ou un journal de bord que vous pouvez consulter au moment de passer chercher votre enfant sont autant de moyens de vous tenir au courant de ce qu’il vit en votre absence. Vous pourriez aussi faire quelques visites-surprises au cours des premières semaines pour vous rassurer sur le bien-être de votre bébé dans son nouveau milieu.

Assurez-vous que votre emploi vous convient toujours.

Il est possible que le poste que vous occupiez avant votre congé de maternité ne cadre plus avec votre nouvelle vie ou vos objectifs personnels. Envisagez une discussion avec votre supérieur à propos d’un horaire de travail flexible ou recherchez dans votre milieu de travail d’autres postes vacants qui offriraient la souplesse dont vous avez besoin. Si possible, cherchez à réduire le temps de déplacement en télétravaillant ou en trouvant un emploi plus près de chez vous. Le moment pourrait être bien choisi pour explorer le projet d’entreprise à domicile qui vous trotte dans la tête depuis un moment.

Mettez en place une équipe de soutien à la maison.

Il est aussi important de vous sentir épaulée à la maison qu’à l’extérieur. Entendez-vous avec votre conjoint sur le rôle qu’il jouera lorsque vous retournerez au travail. Partagez les responsabilités de sorte que vous ne vous en mettiez pas trop sur le dos. Si vous avez des enfants plus vieux, confiez-leur quelques tâches simples, comme de débarrasser la table ou de vider les poubelles. Si possible, économisez du temps en engageant du renfort pour des tâches comme le ménage ou le jardinage.

Dressez un plan de vos journées.

Établissez une routine pour vous et le bébé, laquelle englobera la préparation pour la journée et les passages du matin et du soir à la garderie. Prévoyez un plan de secours pour les jours de voyage d’affaires, de maladie dans la famille ou les cas où le bébé serait trop indisposé pour aller à la garderie. Les mères qui travaillent depuis longtemps recommandent de préparer dès la veille les sacs à lunch et à couches ainsi que vos vêtements et ceux du bébé pour le lendemain, de façon à réduire le stress du matin. Les soirs de semaine, planifiez des repas simples et faciles à préparer. Vous pouvez aussi profiter des jours de congé pour cuisiner et congeler plusieurs repas en prévision de la semaine à venir.

N’oubliez pas de prendre soin de vous.

Dans le tourbillon maison-travail-bébé, il serait facile de vous oublier. Pensez à vous préparer des lunchs santé, et veillez à vous étirer et à rester active physiquement – que ce soit en vous entraînant en dehors des heures de travail ou en profitant de vos pauses pour marcher, courir ou emprunter les escaliers au lieu de l’ascenseur. Essayez de réserver un peu de temps chaque jour pour une activité qui vous plaît, ne serait-ce que de converser avec un ami ou de parcourir vos sites Web préférés. Et ne culpabilisez pas si vous vous accordez du temps pour reprendre des forces les jours où vous n’êtes pas dans votre assiette.

Comme toute transition, le retour au travail après l’accouchement nécessite une certaine adaptation. Il faut vous attendre à ce que le chemin soit parfois cahoteux.