Passez à table : trouver le temps pour les repas en famille… même les soirs de semaine

Un couple et ses enfants prenant un repas en famille

Le quotidien des parents ressemble parfois à un tourbillon. Entre les entraînements sportifs, les leçons de musique et les devoirs, la cuisine est le cœur d’un va-et-vient continuel plutôt que le lieu des traditionnels repas en famille. Pourtant, le fait de prendre le temps de s’asseoir pour manger avec vos enfants n’est pas seulement recommandé pour la santé de toute la famille, mais est aussi stimulant pour le dynamisme et le développement cérébral de vos enfants.

Une étude menée à Harvard indique que les conversations à table peuvent améliorer le vocabulaire des enfants mieux qu’un parent qui leur fait la lecture. D’autres recherches effectuées par le National Center on Addiction and Substance Abuse de l’Université Columbia ont montré que les adolescents qui prenaient fréquemment leurs repas en famille (cinq fois par semaine ou plus) étaient plus susceptibles de s’appliquer dans leurs études, d’entretenir des relations positives avec leurs pairs et de développer des habitudes alimentaires saines. Ces repas sont par ailleurs une bonne occasion d’enseigner aux jeunes de bonnes manières et des habiletés sociales, de même que d’échanger sur les événements de la journée.

Où trouver le temps?

Moyennant un peu de planification, il est possible de prendre en famille des repas sains – y compris les soirs de semaine où le temps manque le plus. En élaborant un menu le week-end et en vous assurant d’avoir sous la main tous les ingrédients nécessaires, vous pouvez cuisiner des repas d’avance, afin qu’ils soient prêts à enfourner (ou à réchauffer) dès votre arrivée à la maison. Vous trouverez sur Internet une foule de recettes savoureuses qui se font à l’avance. Les plats en casserole, les ragoûts, les soupes et les croustades sont particulièrement pratiques. Le simple fait d’éplucher et de couper les légumes d’avance vous simplifiera la tâche pour concocter une salade minute nutritive. Vous gagnerez également du temps en doublant les recettes et en vous servant des restes comme base de repas le lendemain.

L’achat d’une mijoteuse est aussi un investissement judicieux. Il vous suffira d’un peu de préparation la veille ou le matin pour obtenir des repas copieux prêts à savourer dès votre retour. Sans compter que les recettes à la mijoteuse vont bien au-delà des soupes et des ragoûts : vous pouvez y cuire aussi bien des plats pour le déjeuner que de délicieux desserts.

Si vos enfants prennent part à des activités parascolaires la semaine, faites preuve de souplesse dans les heures de repas et tentez de manger lorsque la majorité de la famille est présente – même s’il est un peu plus tôt ou plus tard que vous ne l’auriez souhaité. Vous pouvez aussi prévoir des repas « pour emporter » et les partager à la piscine, au gymnase, à l’aréna ou au parc.

Demandez de l’aide

N’hésitez pas à faire participer les enfants à la préparation des repas. Les jeunes qui contribuent au choix du menu sont souvent plus susceptibles d’apprécier ce qu’on leur sert. À la recherche d’idées? Rendez-vous sur le site de Saine alimentation Ontario (www.eatrightontario.ca). Vous y trouverez une liste de recettes gagnantes qui plaisent aux enfants. Ou consultez le Guide alimentaire canadien (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/food-guide-aliment/choose-choix/advice-conseil/child-enfant-fra.php) pour obtenir des suggestions de repas express pour les enfants.

La planification de menus vous dépasse? Pourquoi ne pas essayer l’un des services de préparation des repas qui sont offerts dans de nombreuses provinces? Ces entreprises fournissent la cuisine, les ustensiles et tous les ingrédients nécessaires à la confection d’une variété de plats pour votre famille. Vous y allez quand cela vous convient et vous cuisinez en une heure ou deux suffisamment de repas à l’avance pour vous nourrir pendant plusieurs semaines. Il ne vous reste plus qu’à les conserver au congélateur jusqu’au moment où vous en avez besoin. Mieux encore : vous n’avez rien à ranger ni vaisselle à laver.

« C’est bien plus économique que les plats pour emporter, et ces mets contiennent beaucoup moins de sodium que la plupart des aliments servis dans les restaurants », affirme Joni Lien, fondatrice de SupperWorks, une entreprise de préparation de repas comptant 14 franchises dans tout l’Ontario. Mme Lien explique qu’elle et son équipe font elles-mêmes l’épicerie et testent les recettes pour s’assurer que les plats sont aussi savoureux que nourrissants. « Certains de nos clients adorent cuisiner, tandis que d’autres sont moins à l’aise dans une cuisine », raconte-t-elle. « Malgré tout, c’est une activité sociale amusante qui vous évite de devoir acheter des ingrédients dont vous n’utiliserez qu’une cuillerée à thé. »

Permettez-vous aussi quelques raccourcis au supermarché. Par exemple, un poulet rôti est un excellent choix si vous l’accompagnez d’une salade et de patates douces. De même, une pizza de blé entier au fromage du commerce constitue une bonne base à laquelle vous et vos enfants pourrez ajouter des légumes à la maison, les soirs où le temps presse.

Enfin, donnez le bon exemple. Si vos enfants vous voient manger devant la télé ou préférer le service au volant aux repas santé, ils auront davantage tendance à imiter ces habitudes plus tard. Faites plutôt des repas sains pris ensemble une habitude que tous voudront conserver.