Bannière de dauphin Bannière de dauphin

ÉPROUVÉS EN CLINIQUE

Primevère et thym contre la bronchite

L’efficacité et l’innocuité d’une quantité fixe de racine de primevère et d’extrait de thym liquide ont été mises à l’essai dans le cadre d’une étude clinique pour le traitement de la bronchite aiguë. L’étude a été réalisée auprès de 150 patients jamais traités atteints d’une bronchite aiguë depuis moins de deux jours (ou 48 heures). Les patients ont été traités soit avec un mélange de racine de primevère et de thym (soit le groupe soumis au traitement et composé de 75 patients : 45 femmes et 30 hommes), soit avec un placebo (soit le groupe témoin, composé de 75 patients : 52 femmes et 23 hommes). Les symptômes de bronchite (c’est-à-dire, notamment : toux, expectorations, bruits pulmonaires anormaux, douleurs thoraciques à la toux et difficulté à respirer), évalués selon l’échelle de gravité de la bronchite (Bronchitis Severity Score [BSS]) du groupe soumis au traitement ont grandement diminué par rapport au groupe témoin. Les bienfaits pour le groupe soumis au traitement ont été constatés dès 3 à 5 jours après le traitement, mais aussi de 7 à 9 jours après le traitement. À la fin de l’étude, encore plus de patients étaient considérés comme asymptomatiques dans le groupe soumis au traitement par le mélange de racine de primevère et de thym (44 sur 75, ou 58,7 % des patients), comparativement au groupe témoin ayant reçu le placebo (4 sur 75, ou 5 % des patients). À la fin de l’étude, 90 % des patients et des médecins ont mentionné que la tolérabilité aux deux médicaments était « bonne » ou « très bonne ». Fait intéressant, le nombre d’effets secondaires signalés était beaucoup plus élevé dans le groupe du placebo que dans le groupe soumis au traitement.

Références : Gruenwald J, Graubaum HJ, and Busch R. Efficacy and tolerability of a fixed combination of thyme and primrose root in patients with acute bronchitis. A double-blind, randomized, placebo-controlled clinical trial. Arzneimittelforschung. 2005;55(11):669-76.

Huile d’eucalyptus contre la rhinosinusite

Le cinéole, l’ingrédient actif dans l’huile d’eucalyptus, s’est avéré efficace et sécuritaire pour les patients ayant reçu un diagnostic de rhinosinusite (aussi connue comme l’inflammation ou le gonflement de la paroi des sinus et de la cavité nasale). Dans le cadre d’une étude clinique, les patients ayant reçu un diagnostic de rhinosinusite ont été traités soit avec des capsules de cinéole dans le groupe soumis au traitement (76 patients), soit avec des capsules de placebo dans le groupe témoin (76 patients). Les symptômes (notamment les maux de tête au moment de se pencher, la sensibilité à la pression, l’inconfort général, l’obstruction nasale, les sécrétions, les maux de tête et la fièvre), évalués à l’aide d’une somme des symptômes (Symptoms-Sum-Score), ont grandement diminué (plus de la moitié du score des symptômes) comparativement au groupe témoin, dès 4 jours après le traitement, et aussi 7 jours après le traitement. Après 7 jours de traitement, 92 % des patients du groupe du cinéole ont présenté une amélioration de plus de la moitié des symptômes évalués, comparativement à 45 % des patients dans le groupe placebo. Pendant le traitement, aucun effet secondaire n’a été attribué au médicament à l’étude, et aucune différence notable n’a été observée en matière de tolérabilité entre les deux groupes. Pendant les 7 jours du traitement, l’observance a été bonne chez tous les patients.

Références : Kehrl W, Sonnemann U, and Dethlefsen U. Therapy for acute nonpurulent rhinosinusitis with cineole: results of a double-blind, randomized, placebo-controlled trial. Laryngoscope. 2004 Apr;114(4):738-42.

Racine de guimauve contre la toux

Dans le cadre de deux sondages indépendants, on a demandé à 822 consommateurs ayant acheté du sirop ou des pastilles contenant de l’extrait de racine de guimauve pour traiter une toux sèche pendant 7 jours de documenter leur point de vue sur l’efficacité et l’innocuité de la préparation. Un sondage traitait de la préparation en sirop (516 répondants) alors que l’autre traitait de la préparation sous forme de pastilles (306 répondants). Les deux préparations ont montré une bonne efficacité. Tous les symptômes, y compris la toux sèche, les démangeaisons de la gorge et la douleur à la gorge, ont été grandement réduits pendant la durée de l’étude, soit 7 jours. Dans la majorité des cas, l’efficacité a été observée dans les 10 minutes suivant l’utilisation. La tolérabilité était très bonne, avec seulement 3 effets secondaires mineurs pour le sirop.

Références : Fink C, Schmidt M, and Kraft K. Marshmallow Root Extract for the Treatment of Irritative Cough: Two Surveys on Users' View on Effectiveness and Tolerability. Complement Med Res. 2018;25(5):299-305.