Il existe un besoin non comblé pour le soulagement de la toux et du rhume.

  • 30 % des consommateurs préfèrent des produits de santé naturels aux produits médicamenteux1.

  • 58 % de la population présente au moins un épisode de rhume par année2.

Les produits hydraSense® Toux et rhume sont faits d’ingrédients actifs de source naturelle éprouvés en clinique.

Primevère et thym : Efficacité et tolérabilité démontrées pour aider à soulager les symptômes de bronchite et l’accumulation de mucosités dans les voies respiratoires supérieures3.

Grande réduction du score de l’échelle de gravité de la bronchite (Bronchitis Severity Score [BSS]).

  • Réduction de 11 points (92 %) comparativement à 5,2 points (45%) du score BSS au départ après 7 à 9 jours de traitement (p ≤ 0,001).

Soulagement plus rapide des symptômes

  • 3,4 jours comparativement à 5,6 jours pour le début de l’effet du traitement (p ≤ 0,01).

Bien tolérés

  • Tolérabilité évaluée à 90 % comme étant « bonne » ou « très bonne ».

Huile d’eucalyptus : Efficacité et tolérabilité éprouvées dans les cas de rhinosinusite†4.

Réduction marquée du score SSS (Symptoms-Sum-Score ou somme des symptômes).

  • Réduction de 8,6 points comparativement à 3,5 points du score SSS entre le départ et le jour 4 (p < 0,0001).

  • Réduction de 12,5 points comparativement à 6,5 points du score SSS entre le départ et le jour 7 (p < 0,0001).

Bien tolérée :

  • Des effets secondaires légers à modérés possiblement associés aux médicaments ont été observés chez seulement 2 des 76 patients (brûlures d’estomac et exanthème).

Racine de guimauve : Efficacité et tolérabilité reconnues par les consommateurs

Réduction des symptômes

  • Il a été signalé que la formule en sirop atténuait les symptômes buccaux ou pharyngiens et la toux sèche associée.

Début d’action rapide

  • Il a été signalé que le début d’action de la formule en sirop était amélioré.

Bien toléré

  • Seulement trois effets secondaires mineurs pour le sirop (un cas de ballonnements, un cas de gêne abdominale et un cas de mauvaise tolérabilité).

  • La tolérabilité de la préparation a été évaluée comme étant « bonne » ou « très bonne » par 98,8 % des répondants ayant utilisé le sirop.

* Étude prospective, multicentrique, à répartition aléatoire, menée à double insu et contrôlée par placebo évaluant l’efficacité et la tolérabilité d’un mélange fait d’extrait de thym et de teinture de racine de primevère chez des adultes atteints de bronchite aiguë. Dans le cadre de l’étude, 150 patients ont reçu 30 gouttes par voie orale par jour du mélange (thym et extrait de racine de primevère; n = 75) ou un placebo (n = 75). Les scores BSS (qui évaluent les symptômes comme la toux, les expectorations, les râles/ronchi, les douleurs thoraciques lors de la toux et la dyspnée) ont été évalués les jours 0, 3 à 5 et 7 à 9.

Étude prospective à répartition aléatoire menée à double insu et contrôlée par placebo évaluant à la fois l’efficacité et l’innocuité de l’utilisation du cinéole (le principal ingrédient de l’huile d’eucalyptus) pour le traitement de la rhinosinusite. Durant l’étude, 152 patients ont reçu des capsules de cinéole (n = 76 patients) ou des capsules de placebo (n = 76) pendant 7 jours.

Le principal paramètre d’évaluation était l’amélioration de l’état clinique, tel que défini par la somme des symptômes (Symptom-Sum-Score) évaluant : les maux de tête au moment de se pencher, la sensibilité aux points de pression du nerf trijumeau, la dégradation de l’état général, l’obstruction nasale, les sécrétions rhinologiques, la quantité et la viscosité des sécrétions, les maux de tête frontaux et la fièvre. Des évaluations ont été effectuées les jours 0, 4 et 7.

Dans le cadre de deux sondages indépendants, on a demandé à 822 consommateurs ayant acheté du sirop ou des pastilles contenant de l’extrait de racine de guimauve pour traiter une toux sèche pendant 7 jours de documenter leur point de vue sur l’efficacité et l’innocuité de la préparation. [Ref 3: Fink C et al. 2018: p299A] Un sondage traitait de la préparation en sirop (516 répondants) alors que l’autre traitait de la préparation sous forme de pastilles (306 répondants).